Retour aux actualités
Share

Innovation managériale. Le patron est-il amené à disparaître ?

Il y a quelques jours, le Green hub assistait à une conférence Luxembourg Creative au titre alléchant « Innovation managériale. Le patron est-il amené à disparaître ? ». Une rencontre qui ne nous a pas laissé indifférent…

L’innovation managériale, le dernier stade de l’innovation en entreprise.

Eric Lardinois, expert en créativité, rappelle qu’il existe différents types d’innovation en entreprise.  On retrouve tout d’abord l’innovation sur le processus, ensuite l’innovation sur les produits et les services, puis l’innovation sur le business model et enfin, ce qui nous intéresse le plus, sur l’organisation et son management. L’exemple le plus parlant, la disparition de la fonction de « patron » dans l’entreprise. Stade ultime de l’innovation qui aura nécessité d’être créatif, une qualité parfois négligée et difficile à obtenir.

Selon Joy Paul Guilford, 3 conditions sont nécessaires pour qu’un employé soit créatif

  1. La connaissance et l’expérience du collaborateur dans le domaine (le POUVOIR)
  2. La connaissance de son aptitude créative (le SAVOIR)
  3. La motivation intrinsèque (le VOULOIR)

Cela signifie-t-il qu’avec des employés créatifs l’innovation managériale est à portée de main ? C’est sans compter les 2 années d’adaptation qui seront nécessaires, l’effacement total du patron au profit d’une structure horizontale et les 2% d’employés qui risquent de refuser ce changement.

Design thinking

BIV TEAM, un exemple belge.

Bénédicte Baurain est à la tête de BIV-TEAM, une société active dans la conception de logiciel informatique. Un modèle inspirant puisque cette responsable a réinventé l’entreprise en optant pour un management horizontal lors de sa prise de fonction.

C’est ainsi que chaque employé a été amené à redéfinir sa fonction et son métier au profit que ce qu’il aime faire, l’ensemble des décisions sont prises collectivement (du lancement d’un projet à l’engagement d’un nouveau collaborateur), des jours off ont été instaurés afin que les employés puissent s’essayer à leur guise à d’autres activités, etc.

Les résultats ne sont pas moindre avec un portefeuille de commandes qui a triplé et un chiffre d’affaires qui a augmenté de 20% sans n’avoir effectué aucun engagement supplémentaire. Cela laisse rêveur…

Le patron a-t-il tout à fait disparu au sein de l’entreprise ? Bénédicte Baurain répond négativement mais espère pouvoir impliquer ses employés dans l’actionnariat. Rendez-vous est donc pris dans quelques mois, voir quelques années, pour savoir si ce tournant décisif a été pris.

Les exemples où le patron a totalement disparu, ils existent : la société Gore aux USA est certainement le plus connu. On y parle pas d’« employés » mais d’« associés », ni de « supérieurs » mais de « parrains » et si quand bien même des chefs émergent, ils le sont par la « reconnaissance ».

Un Green hub sans big boss ? Pourquoi pas …

Sources : Lunch-conférence Luxembourg Créative, 13 novembre 2015, Marche-en-Famenne : « Innovation managériale. Le patron est-il amené à disparaître? »

Prenons contact

hello@green-hub.be | Green hub - Avenue de Longwy 185 - 6700 Arlon