Retour aux actualités
Share

Bérengère témoigne : « Il faut se planter le plus rapidement possible »

Bérengère Joachim de Vaux-sur-Sûre s’est envolée fin novembre pour Madagascar. Dans le cadre du sommet de la francophonie, Créative Wallonia Engine y organisait une nouvelle session Nest’in. Le Green hub était partenaire de ce dernier. Durant une semaine, elle a eu la chance de pouvoir se former à l’entrepreneuriat et plus particulièrement à la méthodologie du Lean Startup. Cette jeune femme de 27 ans témoigne de son expérience.

mada3mada4

« Avant la participation au Nest’in, François [son compagnon, qui participait également à l’aventure] et moi ressentions personnellement une forte envie d’entreprendre et l’envie toute aussi forte de construire quelque chose ensemble sur base d’un projet commun.

Toutefois, bien que nous ayons un certain nombre de points communs, nous avions également des affinités et points d’intérêts différents. Nous avions donc déjà réfléchi longuement à une idée qui pourrait nous relier dans un projet commun sans pouvoir en trouver une de concrète, qui nous permettrait à la fois de construire cela à deux, tout en respectant nos affinités. Au coin du feu, nos réflexions s’animaient et s’allongeaient pendant des heures mais dès le lendemain, la vie reprenait son cours et la discussion déviait sur tant d’autres sujets.

Puis, grâce au Green hub et au soutien de son animatrice Julie nous avons déposé notre candidature pour le Nest’in. C’est dans ce cadre que nous nous sommes envolés tous les deux pour Madagascar pour vivre cette expérience avec l’équipe de Créative Wallonia Engine.

Au départ, nous avons appréhendé le manque de consistance de notre projet. Avions-nous notre place dans ce programme ? Ce n’était pas un complexe, mais presque. D’autant plus que l’on s’est rendu compte, dès les premières heures, que les autres participants avaient quasi tous un projet précis et souvent bien entamé. Ben oui, la question de départ que l’on te pose c’est : et toi ? C’est quoi ton projet ? Il consiste en quoi ? Et la… BIM ! Touché.. mais pas coulé.

Étant donné que dès le départ, nous étions dans le flou quant à la réalisation concrète et la mise en œuvre du projet, voir même à la conception/à l’idée, nos attentes consistaient surtout à nous mettre sur les rails et surtout à structurer nos pensées et émerger quelque chose de clair et précis.

Notre intérêt a été autant pour le programme en lui-même que pour les projets et les personnes qui y participent. Ces différents échanges ont été enrichissants, ressourçants et nous ont permis d’assimiler la méthodologie proposée.

Sur place, nous étions une dizaine de belges, une vingtaine de malgaches et deux québécoises, sans oublier nos coachs de haute qualité. Ce groupe mixte et tout azimut, a créé, le temps d’une semaine, une bulle interstellaire où il y avait de la place uniquement pour nos projets.

mada6

« Il faut commencer petit et puis surtout … se planter ! Se planter le plus rapidement possible »

Cela m’a permis d’être focus sur l’objectif, d’apprendre la méthodologie du Lean Startup, de prendre du recul, de me structurer l’esprit et les idées, de comprendre, d’analyser, de créer, d’innover et de profiter des conseils des professionnels. Puis, sans aucun doute, cette bulle multiplie les émotions, les partages, les interactions, l’ambiance ! Je peux vous dire qu’on était tous au top ! Mes attentes ont été bien plus qu’assouvies ! Maintenant, je suis presque formatée au lean, je pense : problème et solution, vision, valeurs, persona, interview, besoins, clientèles.. Je vois plus grand, mais je garde en tête qu’il faut commencer petit et puis surtout … se planter ! Se planter le plus rapidement possible ! Cette formule est surprenante et m’a bousculé, mais me permet de soulever mes peurs de me lancer et de minimiser les risques. C’est en se plantant qu’on devient une fleur, non ?

Ces échanges avec nos amis malgaches me donnent aussi l’envie d’entreprendre vers l’extérieur, vers notre société plutôt que vers soi-même. Effectivement, la plupart des projets malgaches consistent à améliorer d’une façon ou d’une autre le quotidien de leurs concitoyens. Penser à son propre business individuel et développement c’est bien, mais mettre sa pierre à l’édifice pour un monde meilleur, c’est mieux. En tout cas, ça me parle davantage.

À l’heure actuelle, je ne sais pas encore si notre projet sur lequel on a travaillé pendant une semaine portera ses fruits ou s’il prendra une autre forme, si on le continue à deux ou non, ou si on le continue tout court. Mais j’ai envie de faire plus, de faire autrement, de réfléchir et d’agir différemment. L’envie d’entreprendre est même bien plus présente qu’auparavant mais sous une autre forme. Grâce au lean, grâce à Madagascar, et aussi face à cette société qui me dépasse. Bref, cette semaine a clairement semé en moi des réflexes et des questionnements différents, mais d’autant plus intéressant qu’auparavant !

On peut dire que je suis déjà riche ! Riche de cette expérience, riche de ces rencontres, riche de ces échanges! Merci Tana.. Merci Créative Wallonia Engine et Merci les coachs ! »

mada5

 

A vos agendas, la prochaine édition Nest’in se tiendra à Tournai du 27 février au 4 mars. Pour postuler, c’est par ici !

Prenons contact

hello@green-hub.be | Green hub - Avenue de Longwy 185 - 6700 Arlon